Une extrême vulnérabilité aux catastrophes naturelles

Publié ledimanche 4 septembre 2011
séisme afghanistan

Réaction de Hassan El-Sayed, notre chef de mission en Afghanistan, sur notre intervention après le séisme qui a secoué la province de Samangan en avril 2011.

Une extrême vulnérabilité aux catastrophes naturelles

En avril 2011, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL réagit au tremblement de terre qui secoue la province de Samangan en mettant en place, avant l’hiver, un projet d’abris d’urgence auprès de 443 familles du district de Ruy-e-Doab.

‘‘L’épicentre du séisme qui a frappé cette année est situé à Ruy-e-Doab, là même où est localisée notre base, explique Hassan El-Sayed, notre chef de mission. Les 443 familles des villages affectés ont été touchées, leurs maisons détruites. L’hiver arrivait moins de six plus tard. Avec l’altitude, les températures allaient être très basses. Nous avons alors mis en place un projet d’abris d’urgence pour leur fournir un toit dans les temps. ’’‘

‘Cette année, nous avons subi des crues subites qui ont détruit une partie de nos terres, témoigne Mohamed Zahir, fermier de Sare Dara Ophorak, Ruy-e-Doab district. Et maintenant nous sommes confrontés à une sécheresse qui a grillé nos plants sur pied. Nous n’aurons pas de récolte cette année.’’

A l’image de cet agriculteur, les populations rurales pâtissent d’une grande vulnérabilité face aux catastrophes naturelles et des conséquences du changement climatique. En moyenne, 400 000 personnes sont touchées chaque année par les catastrophes naturelles : inondations, sécheresse, séismes, avalanches, coulées de boue, froid intense…

‘‘ Parallèlement aux efforts de développement agricole entrepris, les organisations humanitaires doivent être en capacité de gérer les urgences que les populations n’arrivent pas à surmonter seules pour en réduire l’impact. C’est là tout l’enjeu du programme de réduction des risques naturels mené par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL avec plusieurs ONGexplique Hassan El-Sayed, notre chef de mission.. Notre objectif est de mieux coordonner nos interventions et de couvrir ainsi les besoins grâce notamment à une veille et à un partage d’informations réguliers, ainsi qu’à un pré-positionnement de stocks d’urgence (nourriture, abris, kits d’hygiène…) ’’

  • 31,3 millions d'habitants
  • 35,8% de taux de pauvreté
  • 171ème sur 187 pays pour l'indice de pauvreté
  • 130 000 personnes secourues

S'informer c'est déjà aider plus loin

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires.