www.solidarites.org

Rencontre avec Luc Matignon, Chargé du mécénat de compétences

Publié le jeudi 9 mai 2019

Luc Matignon

 

 

Luc Matignon, ancien employé de l’opérateur Orange, a décidé en 2018 de rejoindre nos équipes dans le cadre de la coopération entre Orange et SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Devenu Chargé du mécénat de compétences, il encourage de nouvelles personnes à suivre cette voix pour permettre aux entreprises de soutenir les associations et fondations.

 

J’ai été séduit par un positionnement très simple : aider les populations en détresse, partout dans le monde, avec une spécialité dans l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, éléments indispensables pour la santé.

 

Tu viens de rejoindre SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, après 20 ans chez l’opérateur Orange, pourquoi ?

C’est le fruit d’une réflexion sur le cadre privilégié dans lequel j’ai pu évolué dans ma vie professionnelle, consacrée aux pilotage de projets certes intéressants par leur complexité organisationnelle et technique; mais en fin de carrière, je souhaitais voir radicalement autre chose et donner un sens vraiment différent à mes actions. J’ai pu bénéficier d’un dispositif de Temps Partiel Seniors proposé par Orange dans le cadre du mécénat de compétences.

 

Qu’est-ce que le Mécénat de Compétences ?

Ce dispositif permet aux entreprises de fournir à des structures d’intérêt général des prestations de services ou de prêt de personnel (loi Aillagon de 2003). En contrepartie, les entreprises peuvent défiscaliser ces prestations à hauteur de leur prix de revient.

Pour l’entreprise, c’est un moyen de compléter la politique RSE¹. Des thèmes originaux de team-building via des opérations solidaires en équipe peuvent être proposés. Pour SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, c’est la possibilité d’étoffer les équipes : des experts spécialisés dans l’eau ou l’énergie interviennent avec nous sur le terrain.

 

Tes premières impressions ?

J’ai été séduit par un positionnement très simple : aider les populations en détresse, partout dans le monde, avec une spécialité dans l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, éléments indispensables pour la santé.

Plus précisément, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL c’est plus de 1900 humanitaires acteurs sur le terrain dans 16 pays (Afrique, Moyen-Orient et Asie), pour traiter les conséquences de catastrophes naturelles, de conflits ou d’épidémies. Notre spécificité est d’intervenir très tôt, en urgence, pour satisfaire les besoins vitaux des populations en danger. Et avec le souci de développer leur résilience et leurs moyens de subsistance.

J’ai été aussi très surpris par le travail extraordinaire qui est fait dans l’association : intervenir et piloter des projets d’aide humanitaires d’urgence dans des pays de culture, législation, situation politique, risque sécuritaire,… aussi variés nécessite une organisation et des procédures strictes. La motivation des salariés de l’association reste indiscutable, même dans les situations de surcharge de travail inhérentes à l’activité.

 

Quelles sont les principaux défis qui se présentent pour SOLIDARITÉS INTERNATIONAL ?

Les défis restent immenses et concernent des aspects très différents :

Les crises sont de plus en plus longues et ne sont pas traitées, prolongeant nos durées d’intervention et nos besoins financiers. Elles dépassent les frontières, exigeant une réponse coordonnée multi-pays.

Nous traitons souvent les conséquences de conflits armés, avec des risques avérés sur la sécurité de nos intervenants et des difficultés quotidiennes d’accès aux populations.

Côté finances, nous devons trouver des sources nouvelles de financement, pour gagner en indépendance et en liberté de décision.

Tout en restant vigilant à ne pas perdre de vue l’impératif humanitaire, alors que l’aide s’industrialise et que les entreprises privées (dont les ESS²) ont un intérêt croissant pour ce « marché ».

 

Quelles actualités pour SOLIDARITÉS INTERNATIONAL ?

Nous ouvrons une nouvelle mission au Burkina-Faso dans la zone sahélienne, extrêmement vulnérable aux chocs climatiques et à l’insécurité.

Mais l’actualité, c’est aussi le constat qu’une part de la société reste indifférente aux souffrances des populations alors que les besoins augmentent. À ce titre, on peut être inquiet du réchauffement climatique et des crises qu’il va générer. Je ne peux donc que rappeler l’idéal de solidarité comme première réponse à la souffrance humaine.

 

¹ Responsabilité Sociétale des Entreprises
² Économie Sociale et Solidaire                                                                                                                                                                                                                     

Article tiré de la revue Centraliens, n°664 (mars-avril 2019).

 

Vous aussi, permettez à vos salariés de collaborer avec nos équipes au siège et sur le terrain sur des projets à court et à moyen termes. L’opportunité pour eux de travailler dans un environnement différent et enrichissant. L’opportunité pour vous de communiquer auprès de vos clients et de toutes vos parties prenantes sur un partenariat impactant et gagnant-gagnant.

> En savoir plus sur le mécénat de compétences chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL.
> Les missions ouvertes au mécénat de compétences actuellement.
> En savoir plus sur Orange et sur la Fondation Orange.

Pour toute question, vous pouvez contacter Renaud Douci, Directeur de la Communication et du Développement au 01 76 21 86 00

Renaud Douci