www.solidarites.org

Cameroun : 46 000 réfugiés nigérians dans le besoin

Publié le lundi 25 février 2019

Depuis le 15 janvier 2019, après une attaque de Boko Haram sur la ville de Rann située au nord-est du Nigéria, 46 000 personnes ont pris la fuite vers le Cameroun voisin et se retrouvent démunies et sans protection face aux violences des groupes armés qui sévissent dans la région.

 

Une population fragilisée avec des besoins vitaux et sanitaires

Rann est désormais une ville fantôme depuis le raid de Boko Haram ayant fait fuir la population mi-janvier. 46 000 personnes ont traversé la frontière pour venir s’installer au Cameroun, à Goura, localité frontalière, située à 30 minutes de la base de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Toujours aux mains du groupe armé, Rann est désormais interdite d’accès pour ses anciens habitants. Ceux qui ont tenté de revenir après l’attaque ont tous été tués.

Dès les premières arrivées, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a mis en place une réponse d’urgence pour assurer le minimum vital en termes d’accès à l’eau potable et à l’hygiène aux réfugiés rassemblés autour du site de Goura. Cette population est composée principalement de femmes, d’enfants et de personnes âgées, dont certains déjà précédemment déplacés par le conflit au Nigéria, sont dans un état sanitaire et nutritionnel inquiétant.

4 000 cas de malnutrition d’enfants ont été reportés et les réfugiés n’ont accès qu’à 4 litres d’eau par personne et par jour, bien loin du seuil de 15 litres prévu par les normes internationales. Les besoins en eau, nourriture, abris, soins de santé et protection dépassent largement les capacités de la communauté humanitaire présente sur place. Ces acteurs travaillent avec l’objectif commun de sauvegarder la dignité des populations frappées par le choc du déplacement.

 

Une réponse multisectorielle vitale

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, basée à Makary, à 30 minutes de Goura, aide déjà plus de 18 000 bénéficiaires pour que l’approvisionnement en eau potable atteigne les 10 litres par jour et par personne. Nos équipes ont également distribué 2 500 kits d’hygiène afin d’aider les réfugiés installés à l’intérieur du site de Goura. Dans les prochains jours, 1000 kits d’hygiène menstruelle seront distribués aux femmes et jeunes filles.  Des moyens sont encore nécessaires pour couvrir les besoins vitaux en eau, hygiène et assainissement de ces populations qui ont tout perdu et pour leur apporter l’assistance alimentaire et médicale nécessaire à leur survie. On note aussi avec inquiétude les besoins en abris qui se font de plus en plus pressants avec l’arrivée dans la zone de la saison des tempêtes de sable.

 

AIDEZ LES POPULATIONS DU NIGÉRIA

 

FAIRE UN DON

 

Photo : Adrienne Surprenant / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

  • 23,44 millions d'habitants
  • 37,5% de taux de pauvreté
  • 153ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 231 872 personnes secourues