www.solidarites.org

Mali

La crise perdure et la situation humanitaire se dégrade au cœur du Sahel
2 395 503 personnes déplacées internes
914 076 personnes réfugiées et demandeuses d'asile
32% des Maliens n'ont pas accès à l'eau potable
86 715 personnes bénéficiaires

Contexte

Depuis 2012, le Mali est confronté à de multiples tensions sécuritaires, catastrophes naturelles et conflits intercommunautaires qui touchent principalement les régions de Ségou et Tombouctou.

En 2020, la situation humanitaire et sécuritaire du Nord et du Centre du Mali a continué à se détériorer suite à la recrudescence des conflits et aux aléas climatiques. Ces facteurs ont contribué au déplacement interne de 266 831 personnes dont 44 629 individus dans la région de Tombouctou. Les conséquences de ces multiples crises sont la détérioration des conditions de vie, des pertes importantes au niveau des habitations et des moyens d’existence, un manque critique d’accès aux biens et services de base, en particulier les services eau, assainissement et hygiène (EAH), ainsi qu’une problématique d’insécurité alimentaire et nutritionnelle aiguë et chronique persistante.

L’accès insuffisant à l’eau potable, tant en qualité qu’en quantité, aggrave en particulier l’exposition des populations aux maladies d’origine hydrique. Parallèlement, les établissements de santé ne sont pas en mesure de fournir des soins de qualité en raison d’un manque de moyens et de l’absence de services EAH opérationnels. Dans ces conditions, le Mali est particulièrement vulnérable à l’épidémie de COVID-19. Le manque d’accès à l’eau des populations les plus vulnérables restreint les pratiques d’hygiène de base (notamment le lavage fréquent des mains au savon) qui pourraient limiter leur exposition au virus. De plus, les risques liés à la pandémie en termes sanitaire et sécuritaire présentent un risque supplémentaire important d’insécurité alimentaire et économique pour les plus vulnérables puisque la pandémie a un impact sur l’accès des ménages aux marchés et donc sur leur accès à l’alimentation et autres biens essentiels.

  • 19,66 millions d'habitants
  • 47% de taux de pauvreté
  • 184ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2012
  • Équipe 19 internationaux
    122 nationaux
  • Budget 7 487 313 €

Afin d’améliorer les conditions de vie de la population malienne affectée par la guerre civile, le sous-développement et la malnutrition, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL concentre ses efforts sur l’amélioration des conditions de vie, la résilience à l’insécurité alimentaire, les conflits et la cohésion sociale des populations vulnérables dans les régions les plus fragiles du Mali. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL concentre ses activités dans le Centre à Goundam et Ségou sur le renforcement de l’accès à l’eau, à l’assainissement à l’hygiène, non seulement pour les personnes déplacées du fait du conflit, mais aussi pour les communautés d’accueil. En effet, les équipes contribuent à l’amélioration des infrastructures de ces régions très vulnérables, notamment en réhabilitant et en reconstruisant des centres de santé, où elles installent des infrastructures d’eau, d’assainissement et d’hygiène.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a développé l’étendue de son intervention en s’impliquant dans le Mécanisme de réponse rapide avec les bailleurs ECHO et UNICEF. Ainsi, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL est en capacité de répondre en urgence aux besoins en eau, assainissement et hygiène (EAH) dans le cadre du RRM afin de couvrir les zones de déplacements pour les personnes sinistrées et pouvant bénéficier aux populations hôtes.

Partenaires

Union européenne ECHO, Europeaid, OFDA, UNICEF, CDCS, HI, SDC, Ambassade de France

Notre impact

sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

Environ 100 000 personnes bénéficiaires 

– Transferts monétaires inconditionnels et conditionnels, filets sociaux
– Action de réduction des risques de catastrophes (création et mise en place de système communautaire d’alerte précoce et de réponse aux urgences, plan d’action communautaire, appui aux banques céréalières et d’aliments bétails…)
– Communication pour le changement de comportement dans le domaine alimentaire et nutritionnel
– Relance agropastorale, distribution d’intrants ou organisation de foire agricole et appui à des projets communautaires productifs (aménagements hydroagricoles)
– Appui au développement d’activités génératrices de revenus et au développement d’AVEC
– Projets économiques communautaires de renforcement des moyens d’existence

eau hygiène et assainissement

Eau, assainissement et hygiène

Environ 35 000 personnes bénéficiaires

– Construction/ réhabilitation de points d’eau en milieu communautaire
– Surveillance de la qualité de l’eau
– Renforcement des infrastructures EAH dans les structures de santé
– Communication pour le changement de comportement dans le domaine EAH
– Organisation de campagnes de sensibilisation sur les bonnes pratiques nutritionnelles
– Redynamisation et accompagnement de comités de gestion de l’eau (assainissement et hygiène)
– Distribution de kits “eau, assainissement et hygiène”
– Paiement des factures d’eau dans les sites de déplacés
– Campagne de sensibilisation à l’hygiène et à la conservation de l’eau

 

Réponse multisectorielle rapide aux besoins immédiats

Environ 19 000 personnes bénéficiaires

– Diagnostic multisectoriel d’urgence suite à un déplacement de population et analyse du niveau de vulnérabilité et des besoins
– Assistance multisectorielle en transferts monétaires
– Assistance en eau, assainissement et hygiène
– Suivi des alertes partagées par les partenaires RRM et coordination de la réponse

Pour toute information vous pouvez contacter Emmanuel Rinck.

Emmanuel Rinck

Dans le monde

Postes à pourvoir

10
Au siège
64
Sur le terrain
9
En stages