www.solidarites.org

Haïti

Pour un relèvement durable dans un contexte de crise profonde et généralisée
14% des foyers seulement ont un accès l'eau sur leur lieu d'habitation
4,2 millions de personnes, soit 40% de la population, sont en situation d'insécurité alimentaire
4,6 millions de personnes auront besoin de l'assistance humanitaire
495 228 personnes secourues

Contexte

Avec un produit intérieur brut et un indice de développement humain parmi les plus faibles au monde, Haïti est le pays le plus pauvre de l’hémisphère Nord. Du fait de sa position géographique, le pays est directement exposé aux chocs hydrométéorologiques et sismiques.

Selon le classement INFORM 2019, qui tient compte de facteurs tels que l’exposition au risque, la situation des populations touchées et la complexité de la crise, Haïti se classe au 14ème rang mondial des pays les plus vulnérables (sur 193).

Le 3 octobre 2016, l’ouragan Matthew a dévasté toute la péninsule sud d’Haïti, touchant 2,1 millions de personnes, dont 1,24 million dans les départements de Grand’Anse et du Sud. En 2017, les ouragans Irma et Maria, tous deux de catégorie 5, ont également touché Haïti. En octobre 2018, un nouveau séisme a frappé les départements du Nord, du Nord-Ouest et de l’Artibonite, impactant 157 000 personnes.

En 2019, le contexte haïtien a également été fortement marqué par les crises politiques, économiques et sociales ayant résulté de manifestations violentes et de barrages routiers à répétition. La paralysie presque totale du pays au cours des mois de février, juin, septembre et octobre 2019 a entravé le fonctionnement des secteurs essentiels (politique, économique et public), aggravant les besoins humanitaires déjà critiques en raison de facteurs structurels.

Déclarée en mars 2020 en Haïti, la pandémie de la COVID-19 est venue s’ajouter à ce contexte déjà volatile et fragile. D’un point de vue sanitaire, bien que la crise COVID-19 ait connu une baisse d’incidence notable sur le territoire, les conséquences sur les ménages en situation de précarité et de vulnérabilité ont été majeures (ralentissement de l’économie, isolement, couvre-feu, confinement, fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes, fermeture des écoles etc.), engendrant la diminution des revenus de plus de 85% des ménages haïtiens et l’augmentation de près de 10% du taux de chômage.
En octobre 2020, Haïti a ainsi été classé 104ème sur 107 pays au Global Hunger Index 2020 avec 1,2 million de personnes en situation d’IPC4* et 3 millions en situation d’IPC3*.

Sur tout le territoire, l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène est très difficile. Ainsi, 26% de la population n’a pas accès à une source d’eau améliorée (40% en zone rurale). Au total, ce sont 690 000 personnes qui sont considérées en besoin urgent pour ce secteur, avec de grandes difficultés d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et aux produits d’hygiène de base. En parallèle, près de 1,6 million de personnes ont encore besoin d’abris et d’articles non alimentaires. Le manque d’infrastructures expose les personnes vivant dans des camps ou des logements de fortune à de graves risques en cas de nouvelles catastrophes naturelles ou d’épidémies comme le choléra et la Covid-19.

 

*Le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC), allant de l’IPC 1 à l’IPC 5 (famine), est un ensemble d’outils d’analyse et de processus permettant d’analyser et de classifier la sévérité de l’insécurité alimentaire suivant des normes scientifiques internationales.

  • 10,9 millions d'habitants (2020)
  • 55% de la population sous le seuil de pauvreté
  • 169ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission De 2004 à 2007, puis depuis 2010
  • Équipe 10 internationaux
    170 nationaux
  • Budget 5,5 M€ (en 2020) et 3,3M€ prévus en 2021

Après 2010, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL s’est impliquée dans la prévention et la réponse à l’épidémie de choléra qui a fortement touché Haïti. En effet, depuis 2010, 783 458 cas suspects (dont 9 792 décès) ont été officiellement enregistrés. Actuellement, l’épidémie est en phase d’élimination, puisqu’aucun cas confirmé de choléra n’a été signalé depuis février 2019. Cela montre que les efforts déployés dans le cadre du système d’alerte et de réaction ont porté leurs fruits. Face aux risques de résurgence liés au passage des frontières, aux conditions sanitaires précaires et aux pratiques d’hygiène, nos équipes continuent d’adapter et de mettre en œuvre des projets de prévention du choléra tout en incluant des réponses appropriées aux phénomènes épidémiologiques anormaux. En 2020, la lutte contre la Covid-19 est donc venue s’ajouter aux systèmes de réponse au choléra.

Pour prévenir toute résurgence, des infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement ont été construites chez les ménages mais aussi dans le secteur public, notamment dans les écoles et les centres de santé. Un mécanisme d’intervention rapide a également été mis en place en cas d’urgence. En amont, des distributions de kits, des formations à l’hygiène et à la chloration dans les foyers et des constructions d’infrastructures sanitaires d’urgence ont été mises en œuvre. Le volet EAH de notre action se base fortement sur l’implication des organisations et des leaders communautaires, pour permettre une implication réelle des populations locales.

Dans le domaine de la sécurité alimentaire, nos équipes développent une approche complémentaire, visant à couvrir les besoins les plus urgents des populations vulnérables tout en renforçant leurs capacités de résilience. En effet, ce secteur est aujourd’hui celui qui comptabilise le plus de personnes dans le besoin. En Grand’Anse et dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL organise des distributions d’argent en espèces et de coupons alimentaires pour couvrir les besoins de base des populations. En parallèle, et avec le soutien de partenaires, les équipes ont organisé des foires alimentaires et nutritionnelles et mènent des actions en faveur de la relance des filières porteuses, notamment agricoles, piscicoles et d’élevage. L’accent est également mis sur la lutte contre la malnutrition qui a touché en 2020 65 530 enfants de moins de cinq ans.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL travaille également de manière continue sur la gestion des risques de catastrophes et la préparation aux situations d’urgence auprès d’un large public en s’engageant dans l’amélioration structurelle des abris, le renforcement des capacités de préparation et de résistance des populations aux chocs quels qu’ils soient. Afin de faciliter le retour à des conditions de vie dignes et pour pallier l’insuffisance des structures étatiques, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL contribue à renforcer la capacité de résilience des populations tout en renforçant la gouvernance et les institutions dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène.

 

 

Partenaires

En 2020 : UNICEF, CIAA, CDCS, EUROPEAID, ECHO, OIM, Agence de l’eau Artois Picardie, SENEO et Communauté d’Agglomération de Béthune-Bruay

Objectifs pour 2021 : FFP, OFDA, AFD

Notre impact

Accès à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène

699 762 personnes bénéficiaires

– Distribution de kits choléra, de kits d’hygiène de kits nettoyage et entretien et de kits urgence
– Désinfection en urgence de foyers infectés (choléra et Covid-19) et renforcement des systèmes de drainage dans les sites les plus vulnérables
– Installations de points de chloration
– Réhabilitation de points d’eau, de points de lavage des mains, de douches et de latrines
– Réhabilitation des espaces de gestion des déchets solides et de buanderie dans les centres de santé
– Formation des Organisations communautaires de bases (OCB), des marchands, des personnels de santé et des leaders communautaires sur les bonnes pratiques d’hygiène, l’hygiène de l’habitat et l’entretien des infrastructures
– Sessions de sensibilisation pour les populations (marchés, écoles, centres de santé, porte à porte, radio, rassemblements…)

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

28 877 personnes bénéficiaires

– Distribution de cash
– Distribution de coupons alimentaires
– Organisation de foires agricoles
– Distribution de matériel de pêche et de séchoirs à poisson améliorés
– Distribution d’intrants agricoles et de kits de semences
– Séances de sensibilisation à l’hygiène alimentaire, aux bonnes habitudes nutritionnelles et à la lutte contre la malnutrition
– Formation des associations de pêcheurs, d’agriculteurs, des groupements de femmes et des organisations de personnes handicapées

Préparation aux risques de désastre

11 620 personnes bénéficiaires

– Préparation des plans communaux
– Organisation de SIMEX (activités de simulation en cas de déclenchement d’une alerte de catastrophe ou d’urgence)
– Réhabilitation et mise aux normes EAH d’abris communautaires dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince
– Réhabilitation de lignes d’adduction à risque d’inondation
– Traitement des excrétas et gestion des déchets solides dans les abris d’urgence
– Sensibilisation au déclenchement des alertes précoces en cas de catastrophe, et aux bonnes pratiques d’assainissement et d’hygiène

Pour toute information vous pouvez contacter Justine Muzik Piquemal.

Justine Muzik Piquemal

Dans le monde

Postes à pourvoir

10
Au siège
80
Sur le terrain
12
En stages