www.solidarites.org

Colombie

Assistance d'urgence pour les migrants vénezueliens
1/6 de la population du Venezuela a quitté le pays pour un pays voisin en décembre 2019 (d’après le HCR)
1,2 million de personnes, vénézuéliens et colombiens, ont été accueillis par la Colombie
5000 personnes quittent le Venezuela chaque jour (HCR mai 2019)

Contexte

La crise politique et l’effondrement économique du Venezuela depuis 2010 ont plongé la population dans une situation de fragilité et d’instabilité en terme d’accès aux biens et services essentiels, poussant ainsi des millions de personnes sur les routes en direction de la Colombie.

Au Venezuela, les populations font face à l’hyperinflation, à des difficultés d’approvisionnement, au manque de médicaments et d’accès aux services médicaux, le tout accompagné d’une montée du taux de criminalité. Beaucoup de Colombiens, autrefois installés au Venezuela pour des raisons économiques ont décidé de rentrer et les vénézuéliens de migrer vers la Colombie, pays transfrontalier qui accueille aujourd’hui environ 1,2 million de migrants.

Les Vénézuéliens migrent de la frontière vers les grandes villes de Colombie ou en transit vers d’autres pays de la région. Souvent sans rien, ils marchent le long des routes. L’un des principaux itinéraires pour ceux qui se rendent à Bogotá ou Medellín passe par Bucaramanga. Chaque jour, entre 400 et 800 marcheurs, nommés les ‘’caminantes’’, empruntent cette route. Le voyage est très rudimentaire et présente des dangers importants puisque ceux en transit risquent l’extorsion, la violence, le vol, le recrutement forcé, des violences sexuelles et sexistes ou encore l’exploitation et la traite des êtres humains (selon le HCR). En résulte un besoin crucial de répondre aux besoins basiques tels que le manque de logement, l’accès limité à l’eau potable ou encore le manque d’assainissement et de protection dans les refuges le long de cette route.

  • 49,65 millions d'habitants
  • 27% de taux de pauvreté
  • 122ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2019

Seuls quatre refuges situés sur cette route peuvent accueillir ces caminantes mais ceux-ci manquent de moyens et d’infrastructures pour répondre à la demande. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, en consortium avec Première Urgence Internationale, mène en priorité des activités de soutien auprès des quatre refuges pour combler leurs lacunes avec un accent particulier sur l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Cela passe par des opérations de réhabilitation ou de construction d’infrastructures d’approvisionnement en eau, par l’installation de sanitaires décentes, sûres et fonctionnelles, ou encore par la remise en état des infrastructures d’assainissement.

Cela permettra aux migrants de s’abriter lors de leur transit dans un refuge sain, digne et sûr.

Partenaires

Unicef

Partenaires d’exécution :
Première Urgence Internationale

Pour toute information vous pouvez contacter Thierry Benlahsen.

Thierry Benlahsen

Dans le monde

Postes à pourvoir

10
Au siège
74
Sur le terrain
7
En stages