www.solidarites.org

Tchad : une superposition de crises interconnectées

Publié le jeudi 12 mars 2020

Par la direction des opérations Tchad de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

Le Tchad fait face à une superposition de crises interconnectées. Dans un contexte de pauvreté chronique et de faible développement (187e pays sur 189 selon l’Indice de développement humain), le pays est considéré comme l’un des plus vulnérables au changement climatique au monde (Climate Change Vulnerability Index 2016). De fortes variations pluviométriques provoquent des cycles de sécheresses et d’inondations de plus en plus violents. Trente millions de personnes dépendent pour leur survie du Lac Tchad, alors que la taille de ce dernier a été divisée par dix depuis 1963. 78 % de la population à un accès à l’eau potable en milieu urbain et seulement 32 % en milieu rural (Rapport JMP, OMS/UNICEF, 2017). Les modifications des parcours de transhumance liées aux changements climatiques, la perturbation des calendriers agricoles et pastoraux et la précocité des périodes critiques de soudure pour les hommes comme pour les animaux, combinés à une pression exacerbée sur les ressources naturelles, favorisent la multiplication des tensions agropastorales. En outre, la faiblesse du système d’eau et d’assainissement et les risques d’inondations accentués constituent un terrain fertile pour la propagation des maladies hydriques. En 2019, une épidémie de choléra s’est déclarée dans le sud-ouest du pays (Comité Technique National de Lutte contre les Épidémies (CNTLE).  Semaine 41, 60 cas recensés dont 4 décès.

L’ensemble de ces éléments ont un impact sur la situation nutritionnelle du pays, déjà fragile.

A LIRE AUSSI : 

  • 15 millions d'habitants
  • 47,5% de taux de pauvreté
  • 187ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 450 000 personnes secourues

VOUS AUSSI, SOUTENEZ LES POPULATIONS DU SAHEL

> JE FAIS UN DON

Photos : © Gwen Dubourthumieu / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL