www.solidarites.org

LIBAN: Salle comble pour regarder ‘The Story of Cholera’

Publié le vendredi 13 juin 2014

Un film animé qui sensibilise sur la transmission et la prévention du choléra est devenu un outil essentiel pour l’équipe de promotion de l’hygiène de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Les séances de diffusion ont connu un succès inédit parmi les réfugiés syriens vivant dans le nord du Liban. Derrière les coulisses.

‘The Story of Cholera’ est un film animé de 5 minutes, crée par Global Health Media Project (GHMP) en collaboration avec Yoni Goodman, animateur reconnu internationalement.

« Le film cherche à montrer de manière simple et accessible comment le choléra est transmis et quels sont les symptômes, comment le prévenir, et comment le soigner, explique Deb Van Dyke du Global Health Media Project. Produit en 2011, il a déjà été diffusé dans 200 pays pour promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène. » Parmi ces pays, le Liban, où SOLIDARITÉS INTERNATIONAL travaille depuis mars 2013 pour améliorer les conditions de vie des réfugiés syriens dans le nord du pays et réduire les risques de transmission des maladies liées à l’eau.Projection in a CS - 1

« Un élément essentiel des activités de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL »

« ’The Story of Cholera’ est devenu un élément essentiel de nos activités de promotion de l’hygiène au Liban, constate Miguel d’Arcangues, Coordinateur des programmes WaSH (eau, hygiène et assainissement) et abri chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Depuis le mois de mars 2014, 50 séances de projection ont été organisées dans les sites où sont installées des familles réfugiées. Les conditions sanitaires peuvent y être difficiles, notamment en raison de la forte densité de population. Au départ, ces séances avaient pour cible les enfants. Mais on s’est vite rendu compte que le film parlait également aux adultes. 1 150 personnes ont déjà pu voir le film, et la réponse a été plus que positive. »

Et la bouche à oreille fait vite son effet. « J’ai hâte de voir le film ; j’en ai beaucoup entendu parler par des gens vivant sur d’autres sites, » a confié un réfugié syrien en attendant une séance de projection.

Un effet miroir

Malgré les différences entre le contexte du film et le quotidien des réfugiés syriens installés au Liban, le message clé est bien adapté à l’environnement dans lequel ils vivent : « Ce que montre le film, c’est ce qui est en train de se passer ici même, » a confirmé un spectateur.

« ‘The Story of Cholera’ est un des meilleurs outils dont nous nous disposons. Le film a un effet miroir : le public y voit un reflet des problèmes auxquels il fait face dans la vie quotidienne, explique un membre de l’équipe de promotion de l’hygiène de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Cela rend le message du film plus facile à retenir. »

Traduire le message pour un public arabophone

L’implication de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL dans ‘The Story of Cholera’ va au-delà des simples projections : notre équipe a également travaillé sur la traduction du scénario en arabe.

« L’équipe de promotion de l’hygiène de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL était à la recherche de solutions innovatrices pour mieux faire passer des messages clé, notamment concernant la transmission des maladies liés à l’eau. C’est à ce moment-là qu’elle a reçu la proposition de traduction de la part de GHMP, explique Miguel d’Arcangues. Nous avons fait un premier test auprès de la communauté syrienne à partir d’une traduction improvisée. Les retours ont été positifs et l’équipe a donc procédé à une traduction audio plus élaborée, que GHMP a ensuite intégrée dans le film. »

En effet, la version arabe du film est désormais utilisée par des acteurs humanitaires travaillant partout dans le pays. Un bon exemple de comment les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL cherchent à aider plus loin, cette fois-ci au Liban.

Soutenez nos projets sur le terrain

JE FAIS UN DON 

Projection movie in Zgharta 1
Le saviez-vous ? Un quart de la population du Liban est constitué de réfugiés. Au 31 mai 2014, les Nations Unies avaient enregistré plus d’un million de réfugiés syriens au Liban (UNHCR).
Pour visualiser le film, traduit en 26 langues : http://globalhealthmedia.org/story-of-cholera/videos

 

 

 

 

  • 5,5 millions d'habitants
  • 28,6% de taux de pauvreté
  • 72ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 75 000 personnes secourues