www.solidarites.org

Éruption du volcan Nyiragongo en République démocratique du Congo : une situation humanitaire très préoccupante

Publié le mercredi 2 juin 2021

Le volcan Nyiragongo, situé dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et considéré comme le plus dangereux d’Afrique, est entré en éruption le 22 mai 2021. Les gigantesques écoulements de lave se sont rapidement conjugués à des centaines de secousses sismiques d’une magnitude parfois très forte. Près de 600 000 personnes ont fui la ville de Goma qui se trouve sur les voies potentielles des prochaines coulées. De nombreuses familles se sont rendues à Saké, d’autres sont allées se réfugier dans le territoire du Rutshuru ou au Rwanda voisin.

Les conséquences humanitaires de cet incident géologique sont énormes : des dizaines de morts sont à déplorer, des centaines d’habitations et d’infrastructures ont été détruites et les populations déplacées sont confrontées à un manque crucial d’accès à la nourriture, à l’eau potable, à l’assainissement et à un abri sûr.

Le risque sanitaire est majeur lui aussi. « En raison du manque de points d’eau disponibles, la population pourrait aller s’approvisionner dans des zones où le choléra est présent, comme dans la ville de Saké par exemple. Le risque est d’autant plus sérieux que ce pays est en proie à des flambées de choléra très meurtrières depuis bientôt 50 ans » explique Justine Muzik Piquemal, responsable de l’action en RDC chez SOLIDARITES INTERNATIONAL. Celle-ci se dit en outre « soucieuse de la propagation de la COVID-19 dans ce contexte de mouvements et brassages de populations, qui, de surcroît, n’ont de plus les moyens de pratiquer les gestes barrières élémentaires. »

L’insécurité alimentaire, qui est déjà l’un des principaux défis des ONG et agences humanitaires sur place, connaît ces jours-ci et pour un temps incertain, un pic très important. « À Saké, on ne peut répondre aux besoins colossaux liés à l’arrivée de centaines de milliers de personnes déplacées. Beaucoup ne parviennent plus à accéder à suffisamment de nourriture depuis plusieurs jours. Il y a en plus des possibilités d’éclatement de conflits en raison de la très forte pression sur les rares produits disponibles. Quant à la population restée à Goma, elle peine elle aussi à se nourrir. Les axes routiers via lesquels transitent habituellement les denrées alimentaires à destination de cette localité ont été coupés », poursuit Justine Muzik Piquemal.

La situation est suivie de près par l’ensemble de la communauté internationale qui s’alarme également d’une possible éruption limnique au niveau du lac Kivu. En effet, si le filon de magma qui se propage actuellement sous la terre venait à déstabiliser les couches du lac, les gaz retenus dans ses profondeurs pourraient être relâchés en très grandes quantités dans l’atmosphère, provoquant une asphyxie foudroyante des populations alentour.

« Une grande interrogation réside autour d’un retour possible sur Goma. Quand celui-ci sera autorisé par le gouvernement, il s’agira de se préparer à des déplacements de populations possiblement chaotiques et dangereux » prévient la responsable géographique.

République démocratique du Congo

Contexte et action
  • 99,9 millions d'habitants
  • 77% de la population sous le seuil international de pauvreté
  • 176ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 1 900 000 personnes secourues

L’action de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL en République démocratique du Congo

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL est présente en République démocratique du Congo depuis 2000 où elle répond aux besoins des populations touchées par les conflits armés qui ravagent le pays. Elle y implémente des projets relatifs à la sécurité alimentaire et à l’eau, l’hygiène et l’assainissement, principalement dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Parmi les réponses d’urgence apportées depuis bientôt plus de 20 ans par nos équipes, on peut notamment citer l’approvisionnement des populations en eau potable, la désinfection des centres de santé et des habitations, la distribution de kits « latrine » et « hygiène » et l’organisation de foires alimentaires.

Nos équipes participent dans le même temps au relèvement durable des populations touchées via, entre autres activités, la création et la réhabilitation de réseaux d’eau et l’appui au développement d’activités génératrices de revenus.

Alors que cette nouvelle crise fait naître de nouveaux besoins, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL se mobilise. « Des évaluations des besoins et de la réponse humanitaire en place sont en cours afin de déterminer les actions à mettre en œuvre. Notre expertise et notre expérience du terrain nous permettront de proposer des solutions adaptées et efficaces face à cette situation inédite », conclut Justine Muzik Piquemal.

soutenez nos actions EN RDC

> JE FAIS UN DON

 

Photos © Gwenn Dubourthoumieu / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL