www.solidarites.org

Réduction des risques de catastrophes (RRC)

Publié le jeudi 4 décembre 2014
camps de déplacés à Port aux Prince, quartier Bristout-Bobin, avec Solidarités International

Le nombre de personnes affectées par les catastrophes naturelles a atteint plus de 250 millions pendant la dernière décennie et 95% de ces personnes vivent dans des pays en voie de développement. Dans ses deux principaux domaines d’interventions, la sécurité alimentaire et l’eau, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intègre l’analyse des risques liés aux catastrophes naturelles afin de mieux adapter ses programmes.

Suite à une catastrophe naturelle, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL apporte une réponse d’urgence en aidant les populations à couvrir leurs besoins vitaux mais pas seulement. Nous intégrons dès la réponse d’urgence des actions de renforcement des capacités des populations afin qu’elles soient mieux préparées en cas de nouvelle catastrophe et que les impacts négatifs (destruction des cultures, habitats, stocks de nourriture, infrastructures de base et accès à l’eau potable…) soient réduits. Que ce soit face aux inondations, aux feux de forêt ou encore à la sécheresse, les communautés ont depuis toujours développé de manière autonome des mécanismes de solidarité, d’adaptation et de prévention pour réduire les impacts de ces désastres sur leurs moyens d’existence. C’est ainsi que SOLIDARITÉS INTERNATIONAL travaille conjointement avec les populations en promouvant un modèle de gestion communautaire des risques liés aux catastrophes.

Ensemble, des solutions sont trouvées pour renforcer leur résilience : construction de latrines surélevées au Pakistan ou réhabilitation de digues au Bangladesh pour diminuer l’impact des inondations, gestion communautaire des pâturages en Afghanistan permettant une meilleure conservation des ressources naturelles face aux aléas climatiques, l’intégration de l’analyse des risques liés aux catastrophes naturelles dans la reconstruction de quartiers en Haïti, mise en place de comités de gestion de l’eau dans les zones affectées par la sécheresse au Kenya