COP21 : réduction des risques de catastrophes et adaptation au changement climatique

Publié lemercredi 9 décembre 2015

La conférence sur le climat vise à trouver des solutions face au changement climatique. Une d’entre elles concerne la réduction des risques de catastrophes naturelles (RRC). Retour sur la conférence ‘’Changement climatique : réduction des risques de catastrophes et adaptation’’ à laquelle Julie Mayans, référente Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a participé avec les autres membres du Réseau Français pour la Réduction de Risques de Catastrophes (RFRRC).

En 2014, 87% des catastrophes naturelles étaient une conséquence directe du changement climatique. 211 millions de personnes ont été affectées par ces catastrophes. A titre de comparaison, les victimes de conflit sont 5 fois moins nombreuses. Les catastrophes naturelles et le changement climatique ont un impact significatif sur les populations les plus vulnérables de planète et les écosystèmes dans lesquels elles vivent.  Le changement climatique va aggraver les disparités et augmenter le nombre de réfugiés climatiques.  « Mais il existe des réponses multisectorielles permettant de réduire cet impact, et notamment dans les secteurs de l’eau hygiène assainissement et du développement d’activités économiques plus résilientes notamment dans le secteur agricole« , explique Julie Mayans. Lors de cette conférence, les membres du RFRRC ont insisté sur les messages suivants qui devraient se retrouver dans l’Accord de Paris.

Intégrer les populations et appuyer les acteurs locaux

« Avec les autres participants de cette conférence nous avons tous approuvé l’idée que la promotion d’une approche  participative est une des solutions pour réduire les risques de catastrophes. Cela passe par l’intégration des populations les plus à risque dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques de gestion des risques de catastrophes et d’adaptation au changement climatique.  Il nous est aussi apparu indispensable d’appuyer le renforcement des capacités des acteurs locaux et des gouvernements en termes de préparation et de réponse aux catastrophes afin de réduire les effets du changement climatique« .

cop 21

Conception, financements et suivi

« Trois autres points primordiaux ont par ailleurs été soulevés. Le premier est de s’assurer de l’intégration de la RRC et l’adaptation au changement climatique (ACC) dans la conception et la mise en place des actions dès la phase d’urgence, puis dans les phases de reconstruction et de développement, mais également de veiller à la mise en place de mécanismes communs de suivi-évaluation des accords internationaux (Objectifs de Développement Durable, cadre de Sendai, Accord Climat COP21). Par ailleurs, il nous est aussi apparu que cette anticipation et ce suivi ne pourront être efficace sans l’augmentation significative des financements publics et privés pour la RRC et l’ACC aux niveaux local, national et international ».

 

Soutenez nos équipes sur le terrain

JE FAIS UN DON 

 

S'informer c'est déjà aider plus loin

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires.