www.solidarites.org

Thomas, Responsable EHA au Yémen : ‘’SOLIDARITÉS INTERNATIONAL m’a toujours fait confiance’’

Publié le jeudi 12 octobre 2017

D’un stage au siège à un poste de terrain, chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, il n’y a qu’un pas pour qui fait preuve de sérieux, de motivation et d’engagement. Après un stage en 2015, c’est au Yémen, deux ans plus tard, que part Thomas, en tant que responsable Eau, hygiène et assainissement.

Montrer de quoi il était capable, voilà ce qui a motivé Thomas Leclerc quand il est arrivée en 2015 en stage chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Titulaire d’un master en droit humanitaire, il a d’abord intégré, au siège, l’équipe en charge de nos programmes au Sahel avec un but : celui de partir sur le terrain. ‘’J’ai essayé de m’intéresser à tout, j’ai discuté avec le plus de monde possible, et surtout, j’ai été encadré par des gens qui m’ont vraiment donné envie d’aller plus loin dans ce métier. Et mes efforts ont payé. Une semaine après la fin de mon stage, je partais sur le terrain en tant que Reporting Communication Officer au Cameroun. »

Les programmes de réponses rapides, pas de meilleures formations

Après une deuxième mission au Mali en 2015, c’est en République Centrafricaine que Thomas décide de partir en 2016. Nouveau pays, nouveau poste pour celui qui a désormais fait ses preuves. A Kaga-Bandoro, dans le nord de la RCA, il reste 6 mois en tant que responsable du programme de Réponse Rapide. ‘’Cette mission a été ma première véritable expérience du terrain. Le contexte difficile de la RCA a entraîné un déplacement massif de population et nous avons dû mettre en place une intervention d’urgence. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a été la première ONG à intervenir. Pendant un mois nous avons fourni de l’eau à l’ensemble des familles dans un camp de 18 000 personnes. Au sein de cette équipe, j’ai beaucoup appris, notamment grâce à la coordinatrice urgence.’’

« Je n’ai jamais hésité à faire plus que ce qui m’était demandé pour montrer qu’on pouvait me faire confiance. »

Dernière mission en date pour Thomas, la Syrie. Une mission aux défis immenses pour la population mais également pour les équipes qui doivent travailler depuis la Turquie pour des raisons de sécurité. ‘’C’est sur cette mission que j’ai commencé à être un peu plus indépendant dans mon travail. J’étais Responsable programme Eau, Hygiène et Assainissement. Je pilotais des programmes en Syrie depuis la Turquie. Un fonctionnement particulier puisqu’on ne voit jamais concrètement les programmes que l’on met en place’’. Après cette quatrième mission qui a duré trois mois, c’est au Yémen que Thomas s’en va pour 4 mois en tant que responsable Eau, Hygiène et Assainissement. ‘’Cette mission, c’est un nouveau défi car c’est une ouverture et que l’on doit tout créer à partir de rien’’.

Plus qu’un travail, une famille

En 2 ans, un stage et 4 missions de terrain, Thomas est devenu un collaborateur incontournable chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. S’il se sent bien au sein de l’association – ‘’Il y a un côté familial qui nous donne envie de rester’’ – l’organisation elle aussi compte sur son sérieux et son engagement. ‘’En commençant en tant que stagiaire, on crée un sentiment d’adhésion au siège qui se développe sur le terrain grâce aux personnes humaines et compétentes que l’on rencontre. Si j’ai su être flexible et saisir les opportunités, chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, on m’a toujours fait confiance et je compte bien leur montrer qu’ils ont eu raison. ’’

Photo : Thomas Gruel

VOIR LES OFFRES