Etudiants et secteur privé au service de l’humanitaire

Publié le jeudi 22 juin 2017

Lauréat du prix Création d’un Produit Innovant (CPI) Schoolab et du Prix Innovation de Vinci avec son groupe d’étudiants (lire l’article du prix Schoolab), Milan Kieffer, 24 ans, a rejoint SOLIDARITÉS INTERNATIONAL au Liban pour mettre en œuvre un projet d’isolation thermique pour les abris des refugiés syriens.

Le Liban accueille près d’1,5 millions de réfugiés syriens, dont 15% vivent dans plus de 4000 camps informels. Avec ses camarades de deux autres grandes écoles françaises (Strate, Centrale, ESSEC) et accompagné par VINCI en tant qu’entreprises partenaires, ce sont ces réfugiés, que Milan au travers du Schoolab, a souhaité aider : « Nous avons choisi la proposition de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL et VINCI parmi beaucoup d’autres. Il y avait toutes sortes de projets, comme la création d’un nouveau packaging pour une entreprise pharmaceutique, un projet d’expérience client pour un géant du BTP… Humainement, j’ai tout de suite été attiré par la problématique proposée par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL : Comment assurer le confort thermique des habitants des camps de réfugiés du Liban ?»

Milan Kieffer Etudiant Prix Schoolab

Milan Kieffer (à droite) lors de la présentation du projet dans les locaux de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

Une solution d’isolation thermique

Géographie, urbanisme, météo… Durant 6 mois, Milan et ses camarades ont donc planché sur une solution d’isolation des abris prenant en compte l’exiguïté dans les camps, les variations de températures en fonction des saisons, la durabilité et le coût des matériaux etc. « Pour permettre une meilleure isolation thermique, on essaye d’utiliser le bio climatisme en construisant des serres sur les parois des abris. Ce système permet de conserver la chaleur humaine qui se dégage des abris en hiver, tout en cultivant des plantes. »

Liban Plantations

Les réfugiés regorgent d’imagination pour faire pousser quelques plantes dans les camps informels

S’adapter au terrain

Après deux semaines d’observation à son arrivée sur le terrain, Milan a dû procéder à quelques ajustements. « J’ai pu échanger avec les réfugiés que j’ai rencontrés, comprendre leur contraintes et leurs attentes. Très vite nous avons dû nous adapter à la réalité du terrain : espace réduit entre les tentes, orientation des abris, solidité variable des structures, isoler sans obstruer d’espace utile à l’intérieur du camp (lieu de passage, fenêtres et ventilations existantes, etc.), choisir des matériaux adéquats qui soient peu chers, résistants aux intempéries, et trouvable localement…»

Les gens se débrouillent avec les moyens du bord.

Milan Kieffer, Lauréat du prix Création d’un Produit Innovant Schoolab

« Depuis mon arrivée j’ai été assez stupéfait par certaines initiatives. Les gens ici se débrouillent avec les moyens du bord. J’ai trouvé un abri où les gens utilisaient des tuyaux de canalisation en plastique coupés pour cultiver. Etant donné l’importance de l’utilisation des matériaux qui sont facilement trouvables sur place, j’ai décidé de m’en inspirer et d’utiliser ce support pour nos plantations.»
Sur place pour 4 mois, Milan grâce au financement de VINCI, doit tester le prototype afin de d’éprouver sa résistance et d’adapter la solution pour la rendre toujours plus pertinente. D’ici fin août, il espère avoir une version finale qui pourra être reproduite et installée dans des camps informels à travers le pays. « Il faut faire vite, l’hiver arrive ! »

Photo bandeau : © Vianney Le Caer/ SOLIDARITÉS INTERNATIONAL