Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

BannieresCalais

A Calais, les conditions de vie des réfugiés se dégradent

Près de 2 mois après son intervention dans le camp de la Lande à Calais auprès des réfugiés, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a constaté une forte dégradation des conditions de vie dans le camp. Le département technique et qualité des programmes s’est rendu sur place.

 

Fin juin, l’équipe d’urgence de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a répondu, avec le Secours Catholique et le Secours Islamique de France, à l’appel de Médecins du Monde pour venir en aide aux réfugiés qui survivent à Calais dans le camp de La Landes. Bilan : près de 3000 kits hygiène distribués, 9 douches réparties en 3 blocs de 3 et 15 toilettes en 5 blocs de 3, construits aux quatre coins du camp afin de permettre aux réfugiés d’avoir un accès plus régulier à l’hygiène. Mais deux mois après, ces toilettes et ces douches souffrent d’un entretien trop sommaire et d’une utilisation intensive parfois inadaptée par les réfugiés.

Des infrastructures qui se dégradent rapidement

"2 mois après, l’utilisation intensive des toilettes a mis à mal nos infrastructures, a pu constater Stéphanie El-Sayed, référente Eau, hygiène et assainissement chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL qui s’est rendue sur place au début du mois de septembre. Nous avons construit en urgence des douches et des toilettes en contreplaqué hydrofuge. Si ce matériel est plutôt résistant, face au nombre de personnes les utilisant et leurs pratiques, cela se dégrade très vite. Le camp compte pas moins de 3 000 personnes, il est donc difficile de maintenir des infrastructures en bon état vu la fréquence d’utilisation et le manque de maintenance d’infrastructures communautaires".

CALAIS tente -640x450

Gérer les déchets, un vrai défi

Outre l’usure normale des infrastructures, le facteur humain est aussi à prendre en compte. "Les réfugiés viennent aux toilettes avec des bouteilles d’eau qui tombent fréquemment dans la fosse. Celle-ci se remplit très vite et les toilettes deviennent inutilisables. C’est un vrai problème car ces toilettes ont besoin d’être vidangés plus régulièrement et les ordures qui s’y accumulent rendent l’opération de vidange par motopompe inefficace. Une extraction physique des bouteilles va être nécessaire ainsi que la mise en place de bonnes pratiques par les réfugiés", poursuit Stéphanie.
Mais la gestion des déchets ne se limite pas aux toilettes. Sur le site de la Landes, les poubelles manquent. "Les immondices s’accumulent partout et cela se transforme vite en décharge sauvage. Il faut absolument mettre en place un programme de gestion de ces déchets afin d’éviter la propagation de maladies".

Calais ordures - 640x450

Ne pas laisser s’installer une misère encore plus forte

Pour toutes ces raisons et face à l’approche de l’hiver qui va rendre la vie sur ce site encore plus difficile pour les réfugiés, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a pris la décision de poursuivre sa mission à Calais. L’équipe d’urgence, menée par Thierry Benlahsen est donc prête à continuer ses programmes et l’aide entamée en juin dernier. "On ne peut pas laisser ces personnes dans des conditions déplorables, assure Thierry Benlahsen. Avec le nombre croissant de réfugiés, et l’insuffisance des infrastructures proposées aujourd’hui, y compris les nôtres, la situation sanitaire du camps devient catastrophique.  Nous avions dès le début constaté que la vie sur le site de la Lande était la même que dans les camps de réfugiés dans lesquels nous intervenons à travers le monde. Avec les températures qui vont baisser, nous nous devons de renforcer  notre réponse à Calais pour ne pas laisser s’installer une misère encore plus forte que celle qui existe déjà et frappe de plein fouet ces milliers de personnes. Cela va demander des moyens considérables".

Nos équipes ont besoin de votre soutien

JEFAISUNDONBLEUEn savoir plus:

Contexte
- Calais : rendre leur dignité aux migrants sur le sol français
- Migrants à Calais : fuir pour sauver sa vie
- Le gouvernement annonce la création d’un camp de tentes à Calais : "C’est en deçà des besoins identifiés"

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS