Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

banniere-espace-presse

Violences en RCA : 12 000 personnes attendent le retour de nos équipes à Kabo

Après 2 semaines de suspension des activités dans la zone de Kabo au nord de la République Centrafricaine et l’évacuation de la base, une équipe réduite est de retour sur place afin de préparer un redéploiement complet dans les jours qui viennent.

 

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, comme 4 autres ONG présentes à Kabo, a dû évacuer ses équipes en raison des nombreuses attaques par des groupes armés dont elles étaient victimes depuis le début du mois d’avril.

"La situation sur Kabo et dans tout le nord de L’Ouham est très difficile depuis quelques mois, en raison notamment de tensions internes au sein de l’ex-Séléka. Beaucoup d’éléments armés ne sont plus contrôlés par leur hiérarchie. Des démarches sont en cours auprès des différentes parties prenantes pour rétablir un accès humanitaire correct,  et elles commencent à porter leurs fruits, explique Emmanuel Moy, chef de mission dans le pays. L’évacuation elle-même s’est très bien passée, et le matériel « tentant » a été mis en sécurité. La base n’a subi aucun pillage en notre absence."

RCA-KABO

Ne pas rater le début de la saison agricole

Même si la situation sur place reste tendue, une équipe limitée aux « personnes essentielles » a été envoyée sur place afin de vérifier que les conditions pour un retour du reste du personnel de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL à Kabo sont bien remplies. "Si tout se passe bien, nous devrions pouvoir nous redéployer entièrement  à Kabo dans les prochaines semaines. Le temps presse, car c’est la période des semis pour les agriculteurs. Or, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL doit distribuer des semences à 12 000 personnes pour la saison agricole. Ces personnes dépendent de nous. Si nous ne distribuons pas, la récolte 2017 sera catastrophique à Kabo. Et le cycle infernal de la pauvreté continuera."

"Il faut absolument que les violences envers les organisations internationales cessent dans le nord de la RCA. Il faut que nous puissions travailler et assurer l’aide dont les habitants de Kabo et ses environs sont encore dépendants."


Photo : Vincent Tremeau / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

Soutenez nos équipes sur le terrain

JEFAISUNDONBLEU

En savoir plus

- RCA : ‘’Soutenir les familles déplacées de Kaga Bandoro avant qu’elles puissent rentrer chez elles’’
- RCA : violences meurtrières dans le camp de déplacés de Kaga Bandoro
- RCA : Malgré l’accalmie, un contexte volatil
- Déplacés à Kabo : rester au camp ou rentrer malgré les risques ?

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

Contact presse

Pour recevoir nos communiqués, effectuer un interview ou un reportage, merci de contacter :

Tugdual de Dieuleveult
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+33 1 76 21 87 11

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS